Présentation du Moth Europe

association-francaise-des-europes-moth-europe


Le petit prince des bateaux

Né en 1933 aux U.S.A., le Moth est une série à restriction. Considéré comme un dériveur léger pouvant être construit “soi-même” (seules, la longueur et la surface de voile étaient imposées), il remporte très vite un franc succès. Les modèles sont aussi nombreux que variés, les uns présentant des qualités certaines, tandis que d’autres ont peine à naviguer. Sans cesse le Moth innove et se perfectionne. Ainsi, on passera des Fragnière et Marcounet à des modèles expérimentaux tels que le Mosan et l’Embrun. C’est l’Aquilon, aujourd’hui Moth-Europe qui, s’imposant en régate, affirmera sa supériorité. Il devient le seul modèle retenu suite à la “sélection naturelle” que représentent les courses, fruits d’une grande soif de recherche et de perfection.

C’est avec les plans d’Aloïs Roland que commence vraiment la monotypie, qui a fêté ses ans en . Le Moth répondait alors à plusieurs exigences : tout d’abord celle des performances (reléguant les considérations théoriques au second plan), ensuite celle de la solidité, les prototypes étant construits par collage afin d’en déceler les éventuels défauts.

L’Europe d’aujourd’hui découle de ces évolutions, certes il n’est plus exclusivement en bois, mais ces innovations technologiques ont prouvé leur utilité par les performances qu’elles ont engendrées.


 

 

Caractéristiques

Longueur : 3,35 m
Largeur : 1,38 m
Surface de la voile : 7,2 m2
Poids gréé : 63 kg

Le guide de l’europe


Les europistes aujourd’hui :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer