Technique : point faible !

Un des points où il faut apporter son attention sur le moth europe, c’est la partie directionnelle du dériveur. Car, soit certaines pièces montées d’origine aient été sélectionnées plus en fonction de leur prix que de leur qualité, soit que les efforts imposés dans la brise par un europiste musclé aient rapidement raison d’un accastillage standard prévu pour une utilisation d’une jeune europette. Il faut bien que les fabricants de matériel et les shipchandlers travaillent, diriez-vous, mais il est des défauts auxquels il est possible de remédier soi-même à peu de frais et, dans tous les cas, la solidité est un facteur essentiel de sécurité.

Neptune Nautique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer